YOGA & VENTILATION POUR APNEISTES

Copyright Guillaume Estève

Il s'agit de cours hybrides mêlant yoga et ventilation. Des exercices utilisables comme échauffement à sec avant une séance d'apnée ou en guise d'entraînement  entre deux  séances d'apnée. Cours possibles sur zoom

Au programme:  Détermination d'une Sankalpa méditative, une intention à poser en début de séance pour optimiser un point précis, réalisation d'une mudra (un geste pour amener l'énergie dans un lieu précis du corps et apporter certains effets), puis pratique posturale combinée  avec des exercices respiratoires.  Ces exercices sont appelés prana vyayamas. Il s'agit de respirations actives avec des rétentions du souffle, avec un accent sur les manipulations abdominales.

Au programme :

  • Equilibrage des narines (déboucher physiquement et égaliser énergétiquement) avec différentes techniques mononarinales.

  • Entraînement du système respiratoire à la réception et l’expulsion de volumes d’air plus importants que pendant la respiration naturelle

  • Développement de la musculature thoracique (contraction pendant les mouvements et étirement pendant les rétentions)

  • Stimulation des articulations et vertèbres pour une meilleure distribution du sang riche en oxygène et en énergie vitale (prana)

  • Création de légères hyperventilations avec une saturation de l’oxygène dans le sang immédiatement compensées par des rétentions et accumulation du CO2 qui assure la pénétration de l’oxygène dans les cellules (effet Bohr)

  • Augmentation des rétentions

  • Application des manipulations abdominales pour équilibrer les systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques, normalisation de la digestion (physique et mentale) et détoxification

 

Cela permet une augmentation de la résistance au stress, une amélioration de la concentration, une augmentation de la capacité inspiratoire et expiratoire, une amélioration du sommeil, une normalisation de la fonction digestive et excrétoire, un effet rajeunissant grâce à une meilleure oxigénation des cellules, une amélioration de la cirulation sanguine. Ces exercices travaillent sur le développement de la musculature qui assure un processus respiratoire plus profond. Un travail hypoxique et hypercapnique.

 

Contre-indications : grossesse, règles, hypertension, AVC ou infarctus, asthme, opération chirurgicale récente

Les cours se pratiquent minium à 2h d'un repas

 

Ces exercices respiratoires se font avant des exercices de Pranayama. Ils sont dynamiques, et se font en mouvement. Ils travaillent sur le développement de la musculature qui assure le processus respiratoire plus profond, sans jamais aucune fermeture du larynx.

Travail de l’hypoxie cellulaire lors de l’hypocapnie et ensuite pendant les rétentions entraînement à l’effort hypercapnique.

Contrairement au Pranayama, qui se pratique de façon immobile avec des temps prolongés et s’intéressent plus particulièrement aux gaz et au fonctionnement de l’apparareil respiratoire, avec une fermeture du larynx après 10 à 12 secondes de rétention et entraînement à l’effort hypercapnique et hypoventilation .

 

 La séance se termine toujours par une relaxation allongée permettant l'immobilité physique et mentale. Mais surtout, cela vous permet d'intégrer physiquement la pratique. La croissance musculaire, la perte de graisse et la détoxification a lieu après le mouvement, quand le corps est au repos.

Travail des différentes chaînes musculaires utilisées en apnée dynamique ou profondeur, travail des abodominaux profonds, travail respiratoire, utilisation optimale du diaphragme, ouverture de la cage thoracique, pour tous les types d'apnée.

2.jpg